You are browsing the website for customers from France. Based on location data, the suggested version of the page for you is
USA / US
Change country
x

ÉVÉNEMENTS

2019-07-29

Comment examiner l’état de la qualité de l’air ?

Est-ce que vous savez comment vous pouvez effectuer vous-même la mesure de l’état de l’air ? Il suffit d’avoir un capteur d’air approprié et un équipement de mesure de base. Grâce à eux vous pouvez facilement effectuer des mesures précises et tirer des conclusions correctes concernant la qualité de l’air dans votre maison, votre bureau, votre entrepôt ou dans votre ensemble industriel.

Vous apprenez de cet article :

Quelle est la qualité de l’air en Pologne

La politique polonaise de protection de l’air fonctionne de manière réactive en appliquant des limitations significatives de l’état de la pollution de l’air émise dans le secteur de l’énergie et de l’industrie, sans mettre en œuvre de réglementations appropriées concernant l’émission par les ménages. En raison de l’absence des restrictions légales en matière de l’utilisation d’anciens fours, chaudières et cheminées à combustibles solides et de la qualité des combustibles solides proposés sur le marché polonais, la Pologne est devenue l’un des pays les plus pollués de l’Union européenne.

Parmi les substances nocives en suspension dans l’air les hydrocarbures aromatiques polycycliques et les particules PM10 constituées de particules d’un diamètre inférieur à 10 micromètres constituent le problème le plus important. Les fractions plus fines de particules PM2,5 sont très importantes parce qu’elles dépassent plusieurs fois les normes. Dans les grandes agglomérations urbaines il y a également les normes dépassées plusieurs fois de dioxyde d’azote et de benzo[a]pyrène.

Particules PM10

Les particules PM10 constituent un mélange de substances inorganiques et organiques, notamment les hydrocarbures aromatiques polycycliques toxiques tels que le benzo [a] pyrène, les métaux lourds et de transition, les furanes ou les dioxines. La Directive CAFE suppose une concentration de poussières moyenne annuelle maximale admissible de PM10 au niveau de 40 µg/m3 et une concentration moyenne quotidienne au niveau de 50 µg/m3. Toutefois la directive permet de dépasser la concentration moyenne quotidienne pendant un minimum de 35 jours. En 2011 les mesures de la qualité de l’air effectuées sur 400 stations de mesure a montré que six villes polonaises faisaient partie des dix villes les plus polluées de toute l’UE.

Particules PM2,5

Les particules fines PM2,5 sont particulièrement dangereuses pour la santé en raison de leur petite taille et de leur facilité de pénétration dans les alvéoles et puis dans le sang. Conformément à la directive CAFE la concentration moyenne annuelle en particules PM2,5 ne peut pas dépasser 25 µg/m3. Ni les réglementations européennes ni les réglementations nationales ne définissent les concentrations journalières moyennes admissibles. Selon les données de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) sur 50 villes européennes où la qualité de l’air était la pire en ce qui concerne la concentration de particules PM2,5 jusqu’à 33 villes étaient situées en Pologne ; le principal problème concernait au centre et au sud de la Pologne.

Comment sont effectuées les mesures de l’Institut de la protection de l’environnement de poussière en suspension dans l’air?

Conformément aux directives de l’Institut national pour la surveillance de l’environnement, l’Inspection de la protection de l’environnement effectue les mesures de la qualité de l’air qui sont basées sur l’analyse de la concentration de particules PM10 et PM2,5. La méthodologie indiquée dans la directive 2008/50/CE du Parlement européen et du Conseil du 21 mai 2008 concernant la qualité de l’air ambiant et un air pur pour l’Europe (J.O.U.E. L 152 du 11.06.2008, p. 1) et dans le décret du Ministre de la santé du 13 septembre 2012 sur l’évaluation du niveau de substances dans l’air (J.O. de 2012 pos. 1032) est appliquée.

La qualité de l’air en Pologne est mesurée par deux méthodes complémentaires :

  • méthode gravimétrique qui est considérée comme la méthode de mesure la plus précise,
  • méthode automatique qui complète les indications de la méthode gravimétrique.

La qualité de l’air mesurée par la méthode gravimétrique suppose l’utilisation des sacs poussiéreux dans lesquels l’air atmosphérique est aspiré. Toutes les 2 semaines 14 filtres jetables sont placés à l’intérieur et ils sont remplacés toutes les 24 heures. Les filtres sont conditionnés et pesés dans le laboratoire avant et après la mesure de deux semaines. La différence des masses du filtre sert à calculer la concentration en particules sur les filtres. Actuellement la mesure de la qualité de l’air selon cette méthode est effectuée en Pologne sur environ 180 stations de mesure des particules PM10 et sur environ 70 stations de mesure des particules PM2,5.

La méthode automatique de mesure de la qualité de l’air constitue la méthode équivalente à la méthodologie gravimétrique. Elle consiste à utiliser les appareils de mesure automatiques qui mesurent l’état actuel des particules et qui permettent de les représenter de manière graphique et actuel sous la forme de cartes de pollution. Les données sont mises à jour toutes les heures dans l’application de l’Inspecteur principal de la protection de l’environnement « Qualité de l’air en Pologne ». Les capteurs de l’air utilisés dans la méthode automatique sont placés sur environ 135 stations de mesure des particules PM10 et sur environ 45 stations de mesure des particules PM2,5.

Quels sont les types d’appareils de mesure, de compteurs et de capteurs d’air

Les capteurs d’air permettent d’effectuer les mesures précises non seulement des particules PM10 et PM2,5. Grâce à leur grande précision de mesure et à un grand nombre de fabricant il est possible de les utiliser pour la mesure de la concentration en formaldéhydes, composés organiques volatils, humidité, dioxyde de carbone et température de l'air.

Pour mesurer la qualité de l’air il est possible d’utiliser à la fois les appareils de mesure avancés qui mesurent tous les polluants dans l'air, ainsi que des capteurs d'air individuels permettant de construire votre propre appareil de mesure basé sur Arduino ou une autre plate-forme de programmation.

Parmi les capteurs d’air il y a les modèles mesurant les facteurs PM2,5 et PM10 équipés de senseurs qui permettent la mesure des polluants de 1 à 0,3 μm de diamètre. Les systèmes de ce type permettent le plus souvent la communication à l’aide de l’interface UART et la connexion à Arduino ou Raspberry Pi. Sur le marché il y a également les capteurs d’air qui se communiquent sur la base du signal PWM. Les appareils de ce type fonctionnent avec la tension de 3,3-5,75 V.

Les capteurs de poussière à laser sont les capteurs d’air mesurant avec une excellente précision la qualité de l’air et permettent de surveiller en continu la pureté de l’air et la concentration des particules PM2,5 et PM10. Les capteurs d’air à laser peuvent communiquer entre eux à l’aide du signal UART ou PWM et peuvent être connectés à Arduino ou à d’autres plateformes fonctionnant avec la tension 5 V.

Parmi les exemples de capteur de concentration de gaz et de pureté de l’air permettant la construction du système de mesure de la qualité de l’air il y a le modèle SENCERA SENS-HS-131 le modèle ou SENS-HS-129. Les capteurs d’air permettent de détecter : isobutane, butane, alcool, ainsi que des pollution sous forme de particules PM2,5 et PM10.

La mesure de la pollution de l’air peut être facilitée également par les compteurs de particules – par exemple le modèle UNI-T A25M. C’est un compteur de particules avec une plage de mesure de 0 à 500 µg/m3 qui est équipé d’un écran LCD rétro-éclairé. Cet appareil permet de mesurer la concentration et la température de particules PM2,5 et sa précision est de ±(10µg/m3 + 10 chiffres).

Si vous recherchez un compteur d'air éprouvé et avancé pour des mesures complètes en intérieur, découvrez le capteur d'air et le compteur de particules ECOLIFE AIRSENSOR ECL01. Cet appareil permet de mesurer : la pression, les composés organiques volatils, la concentration de PM10 et PM2,5 ainsi que la température et l'humidité.

 

L’appareil offre une précision de mesure de 10%. La précision de la mesure d’humidité est de ±4% et sa plage est comprise entre 0 et 80% RG. La plage de mesure de la température de l’appareil est comprise entre -10 et 85oC. Le compteur de particules est équipé d'une interface de communication Wi-Fi qui permet d'accéder aux valeurs de mesure à partir d'un smartphone, d'une tablette ou d'un PC.AIRSENSOR ECL01 Il est alimenté par le port USB.

Conclusions

La surveillance de la qualité de l’air à la maison, dans les ateliers, dans les usines ou les bureaux permet de réagir rapidement aux concentrations trop élevées de substances dangereuses en suspension dans l'air et de prendre les mesures appropriées pour réduire la pollution de l'air.

Une réaction rapide est essentielle pour protéger nous-mêmes et protéger notre ménage ou nos employés contre les effets néfastes d'une exposition excessive à l'inhalation de particules et d'autres substances nocives.

symbol
SENS-HS-129
AIRSENSOR-ECL01
A25M
SENS-HS-131

linecard

Pour voir les produits, sélectionnez le fabricant ou la catégorie

Quick Buy

?
référence du produit quantité
Suivez

Autres options Quick Buy

paypal_help

Ce site utilise des fichiers cookies. Cliquez ici pour en savoir plus sur les fichiers cookies et gérer leurs paramètres.

Ne le montrez plus